Bienvenue à notre petit rayon de soleil

Publié le par Guillaume


Lundi 5 mars 2007, fébriles et impatients nous arrivons à la clinique Sainte Thérèse (Paris 17ème) pour le rendez-vous le plus important de notre vie.

Depuis le 8ème mois de grossesse nous savons précisément quel jour fera de nous des parents. C'est en effet par césarienne programmée que notre petite fille verra le jour dans moins de 3 heures. Sentiment d'appréhension et d'impatience qui nous met dans un drôle d'état. Pas de réveil en sursaut, pas de "chéri je perds les eaux", pas de départ en trombe pour la maternité mais un rendez-vous un peu étrange avec un bloc opératoire. L'émotion sera-t-elle aussi forte dans ces conditions ?







Une petite demi-heure de monitoring histoire de voir si bébé va bien et de laisser le temps aux futurs parents de se mettre d'accord sur le prénom et hop en route pour le bloc.




La peur monte mais la douleur reste aux vestiaires : la péridurale est posée à la perfection, l'opération commence, le futur papa est plus stressé que la future maman et tout se déroule super bien.














Les docs discutent vacances au ski et achat de cuisine quand soudain l'obstétricien lâche nonchalamment "tiens je vois les cheveux, qu'est-ce qu'elle est chevelue !" L'effet est instantané, nous versons simultanément la première larme d'une longue série. 2 minutes plus tard on nous présente la plus merveilleuse des petites filles. La rencontre est magique, l'émotion d'une intensité indicible, en quelques secondes nous devenons parents et perdons tous nos repères. Les mots nous manquent, nous pleurons, embrassons et carressons notre fille, NOTRE FILLE !!!
 
Anaïs, Annie, Colette REY a porté son premier regard sur ce monde à 10h28
 
Une heure de couveuse histoire de se réchauffer...

Son papa lui donne les premiers soins et recueille son tout premier sourire
 
Des larmes de joie !
 
Enfin réunies !
 
Naissance d'une maman
 
Une famille toute neuve

Publié dans Anaïs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article